AccueilGalerieCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionweborama

Partagez | 
 

 FIERTE - FRUSTATION

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nilemac
****
****
avatar

Nombre de messages : 2032
Age : 74
Localisation: carte des membres : Etrechy dans l' Essonne
Collectionneur de: : Philatélie

MessageSujet: FIERTE - FRUSTATION   Ven 19 Fév - 9:06

salut

Lors d'un précédent billet il a été évoqué la notion de fierté.
Dans ma vie professionnelle, surtout pendant la période de 1980 à 2000, j'ai eu l'occasion d'être fier du travail réalisé mais aussi de subir de grande frustration.
Je me propose de vous relater, peut-être pas ma plus grande fierté, mais très certainement ma plus grande frustration.

Projet J-1

LA GENESE

Il y a un peu plus de 12 ans les Géants défilaient dans Paris le 9 juin 1998 mettant fin à 6 mois d'aventure.
Tout n'est pas dit dans ce blog, il y a des manques, ceci est volontaire car le double de place aurait été nécessaire.

Novembre 1997, dans les bureaux de Bachmann, Mr Janny, PDG de la société, me demande si je suis intéressé par le projet J-1 dont j'avais entendu parlé en traînant dans les bureaux, "de toute manière je vous ai inscrit parmi nos sous-traitants" continue Mr Janny.

L'aventure débutait dès cet instant.

1ère réunion de travail, présentation du projet, présentation des premiers plans des géants, 20 m de haut 38 tonnes, et mise au point d'un planning de travail.

A l'origine les pieds des géants devaient être des blindés de l'armée, cette solution a été abandonnée rapidement, compte tenu du manque de souplesse dans les manœuvres des chars.

Le prototype devait être présenté dans les locaux de Montceau-les-Mines fin décembre 1997 pour validation des systèmes.

A la mi-novembre un cahier des charges concernant l'électricité est mis au point, dès ce moment; je me lance dans les études.

Dès l'origine je choisis du matériel Klockner moeller comme fournisseur de l'automate compte tenu des bonnes relations personnelles et de travail que j'entretenais depuis 1982.
Les réunions avec Bachmann, Aillot, MPI et Socotec s'enchaînent mon étude progresse conjointement avec Roland BEREZ de Klockner qui est chargé de mettre au point l'automatisme.



Mi-décembre les protos de l'armoire et du pupitre de commande sont réalisés, mais des modifications importantes sur la maquette du géant(5m de haut) retardent les essais qui sont repoussés à mi-janvier 1998.
Cette présentation est validée par la visite de TF1, la Mairie de Paris et le Comité d'organisation de la Coupe du Monde.



A cette occasion, il m'a été demandé de concevoir un pupitre "ergonomique" mais compte tenu du nombre de manœuvres en automatique et en manuelle s'impose la nécessité de deux postes de commande donc 1 pupitre pour le contrôle des automatismes et des sécurités et un 2° poste pour la manipulation manuelle des mouvements bras, épaules, tête et yeux.

Je transmets une idée de conception des pupitres à Michel Merienne (autre partenaire indépendant) qui conçoit l'ergonomie des 2 postes de commandes ainsi que le circuit imprimé du pupitre d'automatisme.



LA GESTATION, LA NAISSANCE, LES PREMIERS PAS.

Mi-Mars nous débarquons à quatre chez Aillot MPI à Montceau les mines pour le câblage électrique du 1er géant "Pablo".
Cette tache s'effectue en 7 jours non-stop avec la mise en oeuvre d'environ 1500 m de câble et d'une centaine de connecteurs.

Notre travail est terminé le dimanche soir.

Dans la journée du lundi Pablo doit être mis en position verticale ; la manoeuvre commence vers 21 heures et comme elle semble se dérouler correctement nous décidons, les électriciens, Roland Berez et l'équipe Bachmann, de rentrer à l'hôtel pour un dîner qui, en principe, était prévu à 20 heures !!!

Vers 22 heures Henri Alcazar arrive et nous annonce que le géant est tombé !!!!! Hilarité générale, mais Henri insistant lourdement nous impose la triste réalité des faits concernant ce désastre car la commission de contrôle doit passer le lendemain matin.

Donc mardi matin nous constatons les dégâts relativement spectaculaires mais réparables. La commission (environ 30 personnes) constate également les dégâts, Mr Janny explique les circonstances de cet incident qui, contrairement à ce que nous pensions, a rassuré tout le monde, ce crash test involontaire a mis en évidence la stabilité du géant car le torse, en fin de chute, n'a même pas touché le sol.




Décision est prise de démonter l'intégralité du géant de façon à assurer les réparations sur le chariot des chevilles.
Cette chute a mis en évidence un problème au niveau des amortisseurs qui seront entièrement repensés.
Afin de ne pas perdre plus de temps des éléments du Géant, en particulier gonfable, en l'occurence le bras pour validation.



La toile du bras est en PVC armé d'une trame nylon ce qui lui donne la même résistance dans tous les sens et la main en toile polyuréthane très souple mais fragile, compliquée à souder (soudure haute fréquence) et surtout à peindre, une peinture spéciale a été créee pour l'occasion.
Entre temps les réunions techniques continuent à Montceau, en particulier avec la mairie de Paris et les organismes de contrôle, tel SOCOTEC, je me retrouve avec un pavé d'environ 900 questions à dépouiller et à répondre !! Ce travail ce fait plutôt de nuit afin de ne pas perturber l'avancement des travaux.

D'autres problèmes plus techniques sont soulevés et M. Bégert me demande d'établir une "table de vérité" concernant toutes les répercutions possibles des accidents de parcours au niveau des hanches et pour la stabilité générale de l'ensemble. Cette table me permet de prouver qu'il est inutile de contrôler la stabilité au niveau des hanches car tous les défauts se répercutent aux niveaux des chariots. L'étude de la table me permet de limiter le nombre de capteurs qui seront au nombre de 8 par cheville.
Je modifie les schémas en conséquence ce qui fait râler Bruno qui modifie, une fois de plus le câblage de l'armoire et Orlando qui doit repasser de nouveaux câbles !!!!



Dans la dernière semaine de mars nous pouvons enfin réaliser le montage total et définitif de l'électricité et le 1er avril en fin de matinée le géant est enfin debout, manœuvre exécutée sans problème compte tenu des améliorations apportées

Du 1er au 9 avril nous procédons à la mise au point des automatismes, à tous les essais de mouvements et les 1er essais de roulage.
Le 8 avril la tête de Pablo est mise en place, nous pouvons ainsi réaliser une présentation à la commission le 9 avril.



Pendant cette présentation deux problèmes sont mis en évidence.

Le premier problème intervient sur le contrôle de la "longueur de pas", au passage de la position "pieds joints", passage à zéro du mouvement, celui-ci est placé en position centrale, la mesure passe de + à 0 et de 0 à + et l'automate perd le contrôle car il lui est impossible de déterminer le sens du mouvement : marche avant ou marche arrière, l'automate bloque le mouvement.

La boite de contrôle est déplacée, le contrôle se fait dorénavant dans la continuité du mouvement sans point "zéro", les points de consignes d'automatisme sont modifiés avec une variation linéaire de la mesure et une valeur définie pour la position "pieds joints" donc la variation de cette valeur détermine le sens du mouvement.

Le deuxième problème se situe au niveau de l'axe de rotation de la cheville, le jeu fonctionnel semblait négligeable mais était suffisant pour occasionner un phénomène de résonance spectaculaire et peu rassurant quand on se trouve en dessous de cette masse

A cette occasion M. Janny a eu cette parole historique et pleine de bon sens : "Je me refuse à réagir dans l'urgence.".
Ce jeu éliminé, par l’interposition d’une rondelle, le phénomène de résonance disparaît.

Ces 2 problèmes sont résolus courant 3° semaine d'avril et les essais définitifs à Montceau ayant donnés toute satisfaction nous rentrons à Etrechy pour la fabrication des ensembles électriques des 3 autres géants.

L'AGE ADULTE

Le partage des tâche s'établi comme suit avec un planning très serré :
BRUNO : câblage de l'armoire principale à l'atelier d'Etréchy du lundi au vendredi environ 80h sur 5 jours.
CLAUDE : préfabrication du câblage des Géants soit, après les dernières modification 2000m de câble. Claude effectue ce travail chez lui, il a de la place! Inutile de perdre du temps sur la route et de plus il est dans la bonne direction pour Dugny. Il a 7 jours pour réaliser ce travail.
ORLANDO et MOI : mise en place des câbles, de l'armoire, des pupitres, des systèmes de gonflage, que j'ai mis au point, enfin pose et raccordement de tout l'appareillage électrique et ceci sur 5 jours car
BRUNO et ORLANDO montage et câblage des 2 pupitres et des liaisons entre l'armoires et les pupitres soit environ 2500m de filerie et ce sur 2 jours le samedi et le dimanche,
et moi je continue à traduire en schéma électrique toutes les demandes des organismes de contrôle, ce doit être à ce moment que j'ai du commencer à exécrer le sacro-saint "principe de précaution". J'assure également la coordination avec les autres sociétés et les commandes du matériel électrique.

Le 11 mai au matin, j'assiste à l'arrivée à Dugny des camions de transports des 4 Géants ainsi que des 8 fenwicks qui seront placés dans les pieds.

Les équipes Bachmann et Aillot sont en place sous la direction de Gaétan Lancia, je décide donc de retourner à l'atelier d'Etréchy pour approvisionner le second ensemble électrique terminé le week-end précédent par Bruno et Orlando. Je téléphone à Claude qui fait la préfabrication de la câblerie chez lui. Nous décidons de nous retrouver en début d'après midi à Dugny.
Le montage complet nous prend 5 jours, le Géant est prêt pour ses premiers pas.

[img][/img]

De ce jour jusqu'au départ pour Wimille à Paris porte Dauphine, les travaux de montage, de mise au point, les essais, les répétitions, la place de la Concorde a été reconstituée sur le tarmac de Dugny, les présentations à la commission se succèdent à une cadence infernale, travail la semaine le jour, entraînements et répétitions à tout instant du jour et de la nuit y compris le week-end ou nous sommes les seuls à être présent.

La tentation pour les autres participants est de se décharger sur nous de tous les problèmes techniques. En effet, en l'absence des équipes de Aillot MPI et de Bachmann pendant les week-end de répétition j'ai eu à gérer des incidents techniques qui, en, principe ne me concernaient pas !!!

J'ai eu donc à gérer un "pétage" de durite de Roméo qui à répandu au moins 100 litres d'huile sur la piste un dimanche après midi.
Plus grave, avec des conséquences qui auraient pu provoquer l'annulation du spectacle, le blocage de commande d'un vérin de genou de Ho.

J'étais aux commandes de Pablo lorsque je me suis aperçu d'un problème sur Ho. En effet il avait tendance à pencher d'un coté.
Après avoir fait évacuer les 2 conducteurs j'ai essayé de manœuvrer par l'automatisme et par les fonctions manuelles et devant le manque de réaction dans le bon sens, Ho continuant à pencher de plus en plus dangereusement, j'ai décidé de grimper au-dessus de la chaussure dans la jambe pour agir manuellement sur l'actionneur du vérin et là, je me suis aperçu que cette commande était bloquée par une canalisation hydraulique. La commande débloquée Ho a repris sa position automatiquement.

A cette occasion il paraît que Ho a levé un pied, ce dont je n'ai pu me rendre compte étant à l'intérieur de la structure !!!.
Enfin le dernier gros pépin, qu'il a fallu cacher, le genou de Moussa a plié pour une cause inconnue.



Entre temps le peintre chargé de mettre en couleur les géants c'est trouvé devant un problème de mise en oeuvre.
En effet il a essayé de peindre à "plat" mais devant le résultat désastreux, je lui suggère de peindre en "volume" et, pour ce faire, ,je prélève une soufflante et une boite de répartition aéraulique de ma conception ainsi que les canalisations et tous les accessoires pour réaliser un circuit de gonflage des structures.
Le résultat obtenu par cette technique a atteint ces objectifs.

1ère photo tête de Roméo en polystyrène sur structure métallique.
2eme photo les bras
3éme photo torse et dos.



A Suivre......

_________________
Pour ceux qui veulent me connaitre un peu mieux et peut-être ouvrir une discussion, un lien à suivre.
Mon blog philatélique :

Forum de l'ACTL, collectionneurs des Timbres de la Libération et de la 2éme Guerre Mondiale.
http://actl.forumgratuit.org/forum.htm


Dernière édition par nilemac le Sam 5 Juin - 13:18, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alaintimbres.canalblog.com/
nilemac
****
****
avatar

Nombre de messages : 2032
Age : 74
Localisation: carte des membres : Etrechy dans l' Essonne
Collectionneur de: : Philatélie

MessageSujet: Re: FIERTE - FRUSTATION   Dim 21 Fév - 16:49

Suite...

Avant la dernière visite du comité nous faisons une dernière "parade" et nous sommes bien forcés de constater que les Géants se traînent lamentablement à la vitesse de...900m/h!! Très nettement insuffisant.
Mise en cause habituelle, c'est de la faute de l'automate!!!
Je pousse alors un très gros coup de gueule, ce qui surprend tout le monde et j'exige que la pression de service des verins soit augmentée, suggestion retenue, AILLOT passe la pression de 120 bars à 180 bars et les Géants passent de 900m à 1 400m/h.
Vous pouvez aisément deviner ma satisfaction.

Enfin, les Géants sont validés par la commission, nous pouvons déménager pour la mise en place définitive à Wimille porte Dauphine à Paris où une dalle béton a été spécialement construite car à cet endroit, dessous le terrain se trouve un local EdF avec plusieurs gros transfos pour l'alimentation électrique d'une partie du XVIéme.

Une bonne nouvelle le transport pourra se faire avec la mécanique des Géants entièrement montée ce qui nous fera gagner un temps énorme au montage définitif car nous sommes fin mai, il ne nous reste qu'une dizaine de jours !!!

Moussa est le 1er arrivé car suite à son "incident" la jambe blessée doit être remplacée, celle de remplacement est déjà arrivée.
C'est l'équipe "biloute" qui est chargée de la manœuvre qui se déroule rapidement dans les meilleures conditions possibles.


Mais une très désagréable surprise nous attends, au déchargement de l'un des autres Géants, une autre jambe a plié, l'incident ne peut plus être caché, SOCOTEC vérifie les calculs et ne trouvant pas d'erreur décision est prise de renforcer cette partie.



Toutes les équipes se ruent à la tâche, finition des montages mécaniques, habillage, finition de l'électricité avec les modifications de dernière heure, adjonction à l'avant de spots pour l'éclairage du système de guidage, éclairage du poste de pilotage, adjonction de sécurités complémentaires anti-collisions, vérification des mouvements.....

Mais les chaussures ne sont toujours pas là !!!

Elles arriveront vers le 4 juin et aussitôt une course contre la montre débute car entre les fixations, les découpes et la peinture la charge de travail est importante et tout le monde s'y met.



1er photo : les constructeurs des têtes et des chaussures, constructeurs entre autre des "Grosses Têtes" du carnaval de Nice.
2éme photo : l'un des responsable de WXP concepteur du spectacle des Géants
3éme photo : Orlando "responsable" de la mise au point de l'automatisme avec Klocner Moeller.



Au premier rang de gauche à droite Michel MERIENNE dessinateur indépendant pilote de ROMEO, Société TETI d'ETRECHY : MOI le chef, études, coordination, supervision, DIPLOMATIE, Claude BATHREAU, vieux compagnon et complice qui a eu la lourde tâche de préfabiquer la filerie , pilote de MOUSSA, Bruno NOGRETTE mon gendre, électricien pilote amoureux de PABLO, en déplacement au TCHAD pendant le montage à Dugny, et tout seuL, au second rang Orlando ANDRE électricien industriel d'exeption qui a suivi du début à la fin la conception et la construction des Géants, il connaissait mieux que moi leur fonctionnement, pilote de HO.

Enfin la date fatidique arrive, le 7 juin les Géants doivent migrer jusqu'à la Concorde !!
Hélas, les ennuis ne sont pas terminés.!!

Dans la journée les deux pieds de Ho (fenwick) refusent de démarrer, Orlando essaie de réparer, car évidement le personnel chargé de la maintenance de ces engins n'est pas là ! le technicien n'arrivera que le lendemain.

Donc aux commandes des 3 autres géants : Claude, Bruno et Michel, (Orlando restant en rade), après avoir vérifié les pleins de gazole des groupes électrogènes, des pompes hydrauliques et mis en place des bonbonnes de gaz neuves sur les fenwicks, nous nous apprêtons à sortir mais autre catastrophe Moussa se pète une durite !!! avec le même scénario qu'à Dugny.

Nous ne sortons donc ce soir là que le vaillant Pablo, celui qui aura couvert le plus de distances, subit tous les tests et Roméo vers 21 heures.

La sortie place Dauphine est un peu retardée pour cause d'élagage et la descente vers la Concorde en passant par l'avenue Foch, l'Etoile et les Champs Elysées en pleine circulation, avec une escorte de motards ouvrant la route, le parcourt s'effectue à un train de sénateur c'est à dire très lentement et nous n'arrivons à la Concorde que vers 4 heures le matin du 8 juin.
Pour nous cette descente restera un très grand souvenir, inoubliable, car nous étions au contact direct de la foule qui ne s'attendait pas à ce spectacle !! De même les supporters de toutes les nations participantes étaient présents et de nombreux dialogues se sont engagés y compris avec les CRS chargés de notre sécurité.



Une fois les 2 rescapés en place à la Concorde nous rentrons dans nos pénates pour quelques heures de repos.car RdV est pris pour 11 heures.
De retour à Wimille nous constatons que les "2 handicapés" sont en état ; aussi, l'heure de la sortie est prévue vers 16 heures et, comme la veille la descente s'effectue au ralenti. Arrivée à la Concorde repas léger dans les jardins des Tuilerie puis les Géants partent vers leur destination de départ du spectacle.
Orlando prends les commandes de Ho en direction du Pont Neuf, pas de problème il se débrouille tout seul.



Claude prends les commandes de Moussa en direction de l'Ecole Militaire ou je le rejoint pour la mise en place et le raccordement électrique à un groupe électrogène prévu sur place. Le groupe électrogène n'étant pas en place je laisse Moussa en fonctionnement sur son groupe.
Michel prend les commandes de Roméo en direction de l'Opéra mais tombe en panne de gazole du groupe électrogène en plein milieu de la Concorde, 4 heures du matin au grand dam des motards de la police !! Par chance je croise l'un des responsables de l'agence WXP qui se débrouille pour m'envoyer un véhicule de secours censé contenir un fût de gazole.

Non seulement le chauffeur ne sait pas se servir d'une pompe Jappy mais le fût est vide. Je pique une grosse colère au bord de la crise de nerf !! Gaétan passant par-là me dit de me calmer et prend le relais. Pas très gâté dans les manœuvres car les 2 conducteurs des fenwicks passent leur temps à s'engueuler.

Je rejoins un peu plus tard l'Opéra pour raccorder Roméo à une ligne électrique en principe en attente, mais comme à l'Ecole Militaire pas de ligne et Roméo à vécu sur son groupe électrogène.

Bruno prend les commandes de Pablo et remonte les Champs Elysées pour la mise en place et au surprise un groupe électrogène est sur place ce qui me permets de soulager le groupe de Pablo!!

Avec Orlando et Bruno nous nous retrouvons donc au pied de Pablo vers 7 heures le 9 juin, le temps de grimper dans la structure pour décrocher un câble suite à un problème de sonorisation et de prendre un groupe d'agents de police en photo avec Pablo en arrière plan, nous rentrons à Wimille vers 9h pour un repos très court, Bruno et Orlando enroulés dans de la laine de verre à même le sol et moi dans la 205.
Claude a pu rentrer chez lui et Michel n'a pas quitté son bébé.

Réveil vers 10h, prise de bec avec les responsables de WXP concernant le ravitaillement en gazole des Géants puis vers 12 h j'emmène Michel, qui nous avait rejoint, à l'Opéra, le pauvre se cramponne car je ne ménage pas la mécanique, pleins phares, accélérateur au plancher, klaxon bloqué. Puis je dépose Bruno près de Pablo et avec Orlando et Claude nous allons déjeuner près de l'Ecole Militaire.
Je laisse Claude sur place et emmène Orlando au Pont Neuf puis retour à Wimille pour une dernière réunion. Au passage accrochage avec la police qui ne veut pas me laisser passer malgré mon laisser passer. Je retrouve M. Janny avec qui je vais assister au départ des Géants.

Le 1er à partir est Moussa, je suis obligé de grimper au niveau des commandes manuelles des vérins pour le remettre en position verticale car un problème d'inclinomètre non réglé l'empêchait de se redresser.



Le convoi parti nous nous dirigeons vers Pablo et je me rends compte très vite qu'il y a un problème. Je décide donc de monter à bord, Pablo a perdu sa verticalité et après l'avoir un peu secoué je rends les manettes à Bruno et descend par le passage de roue de la chaussure.



Nous nous rendons ensuite à l'Opéra, nous avons le temps de nous rafraîchir puis nous nous asseyons sur les marches de l'Opéra face à Roméo, endroit devenu célèbre grâce aux paroles historiques prononcées par M. Janny en regardant Roméo :
" C'est Papa !! Vous avez vu, il me reconnaît".



Je monte à bord avant le départ pour pallier tout problème. La position debout se passe sans problème, le premier pas également donc je descends en marche pour rejoindre le groupe Janny.
Nous décidons qu'il est inutile de nous rendre au Pont Neuf, Orlando, compte tenu de son expérience, il est le seul a avoir suivi les mises au point depuis le début, n'aurait pas de problème. nous décidons donc de nous rendre directement à la Concorde que nous n'atteindrons pas la circulation étant complètement bloquée.



Que dire du spectacle, rien à part sa longueur.

Mais une vidéo a été faite par les organisateurs que vous pouvez voir en cliquant sur le lien suivant, on y voit mes mains!!!! :

http://www.tmb.fr/fr/geants.asp


Que dire de ce projet complètement fou, une ambiance superbe, aucun accrochage entre les diverses équipes, une solidarité à toute épreuve malgré ou à cause des contraintes techniques et surtout du calendrier, un chalenge de tous les instants, une aventure technique et humaine qui malgré les pépins de toutes natures restera pour toujours dans nos mémoires.
Aussi vous comprendrez aisément la très grande fierté que j'ai éprouvé à mener à bien cet ENORME défit.


Demain la FRUSTRATION.

_________________
Pour ceux qui veulent me connaitre un peu mieux et peut-être ouvrir une discussion, un lien à suivre.
Mon blog philatélique :

Forum de l'ACTL, collectionneurs des Timbres de la Libération et de la 2éme Guerre Mondiale.
http://actl.forumgratuit.org/forum.htm


Dernière édition par nilemac le Sam 5 Juin - 13:28, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alaintimbres.canalblog.com/
nilemac
****
****
avatar

Nombre de messages : 2032
Age : 74
Localisation: carte des membres : Etrechy dans l' Essonne
Collectionneur de: : Philatélie

MessageSujet: Re: FIERTE - FRUSTATION   Mar 23 Fév - 18:00

LES FRUSTATIONS.

Avec près de 5000 heures de travail, j'estime que mon équipe et moi aurions du avoir un peu plus de considération, pendant et surtout après la fin du spectacle.

L'interview.
J'étais le seul visible à 4 heure du matin place de la Concorde le 7 juin, une équipe de TF1 composé de un journaliste stagiaire, il faut bien débuté, d'un caméraman et d'une assistante se présente à moi pour une interview. Celle-ci commence mais au bout de 10 secondes le caméramen s'écrit : "Plus de batterie, il faut que je retourne à la voiture!". Le temps qu'il revienne je continue à faire manoeuvrer les géants pour les mettre en position repos.
Le caméraman revient, le journaliste reprend et au bout de 15 secondes le caméraman s'écrit de nouveau : "Merde, plus de cassette!".
Là j'ai envoyé paître le trio en des termes choisis que je ne transcrirais pas ici!!
Interview terminée, ce fut la seule tentative.

La chute.
A la fin du spectacle, le 9 très tard ou le 10 très tôt, les Géants sont mis en sécurité place de la Concorde, ils sont entourés de barrières métaliques de façon à ce que le public n'approche pas.
Tous les équipages des Géants partent alors en courant vers la cantine dans les jardins des Tuilerie ou un repas nous attend.
Seul problème qui c'est avéré de taille, un certain nombre de barrières étaient à franchir.
La première se passe bien mais la seconde a été la dernière pour moi car complètement épuisé, surtout par les derniers jours passés sans sommeil, je n'ai pas pu la passée et je suis retombé très violemment en arrière avec un choc terrible sur la hanche qui m'a laissé KO pendant un moment.
Mon gendre qui était parti devant, ne me voyant pas arrivé, est revenu en arrière et m'a trouvé étendu de tout mon long par terre.
Je vous passe les détails, il pique une crise de nerfs, la croix rouge arrive, une première question : "Monsieur, avez-vous bu?" heureusement pour le secouriste que j'étais un peu dans le cirage car il serait partit à l'hôpital avant moi. Donc direction l'Hôtel Dieu.
Examens divers et variés dont prise de tension, 9 - 6 !!! ce qui explique ma chute !! rien à la radio j'aurai seulement un superbe hématome, ce que j'ai pu vérifier par la suite.
De retour à la Concorde avec comme chauffeur M. Janny, je retrouve toute l'équipe en plein délire, un peu "gai" mais plus rien à manger ni à boire.
Etant incapable de conduire c'est Orlando qui me véhicule jusqu'à Vimille où les Géants doivent être détruit le jour même.
La remonté des Champs Elisée puis l'avenue Foch avec toutes les sécurités enlevées, avec des pilotes déchaînés, a mis la police parisienne très mal à l'aise car l'opération c'est déroulée au milieu de la circulation.
Arrivée vers 8h à Vimille où une collation avait été, en principe préparée, rien, pas même un verre d'eau, je n'avais pas mangé depuis 14h la veille, j'étais dans un état de nerf près à exploser.
Enfin pour clore ce lamentable épisode, avec Bruno et Orlando nous décidons de prendre la route pour rentrer à Etrechy et prendre un peu de repos, Claude et Michel étant déjà partis.

Suite Jeudi, demain mercredi je suis absent pour la journée.

bjr bjr bjr

_________________
Pour ceux qui veulent me connaitre un peu mieux et peut-être ouvrir une discussion, un lien à suivre.
Mon blog philatélique :

Forum de l'ACTL, collectionneurs des Timbres de la Libération et de la 2éme Guerre Mondiale.
http://actl.forumgratuit.org/forum.htm


Dernière édition par nilemac le Sam 5 Juin - 13:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alaintimbres.canalblog.com/
nilemac
****
****
avatar

Nombre de messages : 2032
Age : 74
Localisation: carte des membres : Etrechy dans l' Essonne
Collectionneur de: : Philatélie

MessageSujet: Re: FIERTE - FRUSTATION   Ven 5 Mar - 15:28

Après une semaine bien chargée, je reprends la partie la plus frustrante.

De retour à Etréchy le 10 juin vers 10h, nous en étions partis le 7 vers 9h, j'essaie de dormir mais la douleur à la hanche m'en empêche et j'en profite pour visionner les cassettes enregistrées par la famille.
Après un certain temps un reportage sur la fabrication des Géants est présenté et, très désagréable surprise le fonctionnement des mouvements ainsi que des automatismes est expliqué par un individu qui n'avait rien à voir avec mon équipe mais qui faisait son apparition dès que des caméras tournaient. Il s'agissait de Olivier L... fils du PDG de la société AILLOT MPI et responsable de la chute du Géant, autrement dit, pas un copain.
Autre surprise, longue interwiew d'un "conducteur" de fenwik sur le Pont Neuf devant HO.
Derrière ce "conducteur" se trouvait Orlando, l'un de mes équipiers responsable du pilotage du Géant, qui pensait, à juste titre, être interrogé à son tour.
Or l'interwiew du "conducteur" terminé, Charles VILLENEUVE, ce retourne face à la caméra et déclare d'une manière péremptoire :
" Et derrière, c'est bourré d'électronique".
Furieux, je bondis, enfin tout doucement, de mon siège et j'adresse dans la foulée un fax incendiaire à la rédaction de TF1, en particulier à Jean Claude NARCY que j'avais pourtant rencontré deux fois à Dugny.
Peu de temps après un journaliste de TF1 me contacte, journaliste à qui je dis ma façon de penser d'une manière peu amène, il me répond avec aplomb que si j'avais voulu que l'on parle de moi, (de mon équipe) il aurait fallu que je le leur demande !!!! ce à quoi je lui ai rétorqué "Mais à quoi sert un journaliste si ce n'est d'aller à la recherche de l'information".
Ce qui ressort de cet incident est le manque de sérieux de l'équipe de journalistes qui a eu tendance à prendre l'évènement par dessus la jambe, et je suis tendre!!!

Enfin la dernière claque je les prise en lisant la revue FLUIDE, spécialisée sur l'hydraulique.
Dans l'article consacré aux Géants un nombre important de contre-vérité est imprimé, la aussi le travail de journaliste est plus que bâclé.
Le 5 août 1998 j'envoie un fax à la rédactrice en chef Carine LOEILLET lui détaillant tout les points à modifier ainsi que deux articles parus dans le Républicain de l'Essonne.
Celle-ci me répond que pour cette revue c'est rappé mais que sur l'édition Belge les rectifications seraient faites.
Dès la parution de cette édition un exemplaire m'a été adressé et j'ai pu constater que la vérité avait été rétablie.

L'honneur était sauf, j'ai pu me servir de tous ces articles pour démarcher plusieurs clients.

Mais presque 12 ans après je ressens toujours une très vive frustration pour le manque de reconnaissance pour le travail fourni, presque du mépris affiché par les responsables (l'agence WXP Villa Alésia) du projet qui, une fois l'évènement terminé, nous ont tous rejeté car, j'ai la prétention et, je l'assume sans avoir ni la grosse tête, ni les chevilles enflées, mon équipe et moi avons été plus qu'à la hauteur de la tâche, pour avoir suppléé les déficiences de beaucoup en étant présent 7 jours sur 7 pendant près de 4 mois.

Courant juin l'Equipe se retrouvera à Etrechy pour le 12ème anniversaire.


Orlando ANDRE, Bruno NOGRETTE, Michel MERIENNE, Claude BATHREAU

_________________
Pour ceux qui veulent me connaitre un peu mieux et peut-être ouvrir une discussion, un lien à suivre.
Mon blog philatélique :

Forum de l'ACTL, collectionneurs des Timbres de la Libération et de la 2éme Guerre Mondiale.
http://actl.forumgratuit.org/forum.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alaintimbres.canalblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: FIERTE - FRUSTATION   

Revenir en haut Aller en bas
 
FIERTE - FRUSTATION
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La fierté
» INGA: CA FAIT LA FIERTE, MAIS...
» Travailler la frustration
» STADE DE MAZEMBE ET LES VOITURES DES JOUEURS, LA FIERTE !
» MAZEMBE PRESQUE CHAMPION. ET FAIT LA FIERTE DU CONGO

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Collector :: Le coin de table :: Bla bla-
Sauter vers: